Mécénat de compétence, de quoi parle-t-on ?

On parle de mécénat de compétence ou mécénat de compétences lorsque l’entreprise prête un salarié (sur son temps de travail, donc rémunéré) qui passe sous la direction de la structure d’accueil pour l’aider dans sa mission.

Le mécénat de compétence vu du côté entreprise

Photo de fauxels provenant de Pexels

Il permet à l’entreprise d’engager ses collaborateurs sur des missions qui font appel à leurs compétences métier et leurs connaissances.

Car le mécénat de compétences permet de changer du « business as usual », et de rompre avec la routine quotidienne du travail chez les employés.

Il permet le développement de ce qu’on appelle les soft skills des collaborateurs : « hors du bureau », ils sont libres d’appréhender, d’intégrer ou de renforcer des compétences managériales et de leadership, ou d’autres types de compétences.

C’est ainsi un levier très intéressant dans une stratégie RH, il permet d’engager les salariés sur des missions pleines de sens et en accord avec les valeurs de l’entreprise. Un point non négligeable lorsque l’on sait que 63 % des collaborateurs trouvent légitime que l’entreprise propose à ses salariés de s’engager avec elle ou que 67% d’entre eux développent un sentiment d’appartenance plus fort avec leur entreprise (Baromètre SCNF / IFOP 2019).

Mécénat en nature vs mécénat de compétences

Attention, car il y a souvent une confusion entre le don de prestation, considéré comme un mécénat en nature, et la mise à disposition d’un salarié, considéré comme un prêt de main d’œuvre, et donc d’un mécénat de compétence. Une prestation de service sur un objet précis avec une obligation de résultat n’est pas un mécénat de compétence, bien qu’il implique un ou plusieurs collaborateurs.

Quelques exemples de mécénat en nature qui implique les collaborateurs

  • un cabinet d’expertise-comptable qui ne facture pas son intervention
  • une agence de communication qui réalise la plaquette d’une association

Quelques exemples de mécénat de compétences :

  • Une entreprise propose à son chargé de communication d’intervenir plusieurs jours au sein d’une association pour sensibiliser les bénévoles au plan de communication, construire avec eux leur stratégie de communication, travailler avec eux leurs supports de communication.
  • Une entreprise propose à un collaborateur manager d’intervenir plusieurs fois au sein d’une association pour les aider à repenser leur fonctionnement d’équipe et améliorer leur efficacité.

Dans ce cadre-là, le salarié n’a pas une obligation de résultats, n’effectue pas une prestation liée à son entreprise, et fait appel à ses compétences professionnelles comme personnelles, le tout sur son temps de travail.

Photo de Christina Morillo provenant de Pexels

Fiscalité et mécénat de compétence

Le mécénat de compétence (ou de compétences) est éligible aux dispositions fiscales relatives au mécénat d’entreprise. Sa valorisation se base sur l’ensemble des coûts salariaux (salaires + charges) au prorata du temps de mis à disposition par l’entreprise.

La loi de finance 2020 précise que le coût de revient à retenir dans la base de calcul de la réduction d’impôt correspond, pour chaque salarié, mis à disposition, à la somme de sa rémunération et des charges sociales y afférentes dans la limite de trois fois le montant du plafond mentionné par l’article L241-3 du Code de la Sécurité Sociale (équivalent à 10 284€/mois en 2020).

Quand il s’agit d’une prestation délivrée -cas évoqué plus haut – la valeur du don correspond au prix de revient de la prestation.

Pour en savoir plus sur les dispositions fiscales liées au mécénat, c’est par ici.

Esprit Mécénat peut vous accompagner dans la définition de vos pratiques de mécénat et dans la mise en place de vos premières actions de mécénat (nous contacter), que ce soit en mécénat de compétences, en mécénat financier ou mécénat en nature.