Et si on parlait du mécénat en nature ?

Le mécénat en nature est généralement réduit à la simple allocation de matériel d’une entreprise à une association. En réalité, il comprend tout type de dons et prêts de biens et d’immobilisations au profit d’une œuvre à intérêt général ainsi que l’exécution de prestations avec obligation de résultat.

En 2018, le baromètre Admical sur le mécénat d’entreprise indiquait que 39% des entreprises mécènes pratiquait cette forme de mécénat. Et chez Esprit Mécénat, nous pensons que cette pratique a certainement de beaux jours devant elle, car il est parfois plus simple pour une entreprise de mettre à disposition un bien, un produit, un service que de faire un mécénat financier.

Quelques exemples concrets de mécénat en nature

Exemples que nous avons pu accompagner dans leurs mises en œuvre.

Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels

– Le don d’un véhicule utilitaire à une association est un mécénat en nature ;

– Le prêt (la mise à disposition gracieuse) d’un local à une organisation, pour une réunion ou un atelier, est un mécénat en nature ;

– La réalisation d’une plaquette commerciale par une agence de communication pour une association est aussi un mécénat en nature.

– Le don de bouteilles d’eau pour un évènement est encore un mécénat en nature

A ne pas confondre avec le mécénat de compétences

Il y a souvent une confusion entre le don de prestation, considéré comme un mécénat en nature, et la mise à disposition d’un salarié, considéré comme un prêt de main d’œuvre, et donc d’un mécénat de compétence. L’un demande un résultat, une réalisation concrète tandis que le second mobilise les compétences du collaborateur sans pour autant parler d’objectifs.

(Pour en savoir plus sur le mécénat de compétences, c’est ici)

Le mécénat en nature pour mobiliser ses collaborateurs

Le mécénat en nature, particulièrement le mécénat de prestation, est également une superbe opportunité de mobiliser ses salariés sur une cause d’intérêt général.

Photo de fauxels provenant de Pexels

Pourquoi ? Parce que c’est l’occasion de les faire sortir de leur horizon habituel : l’association n’est peut-être pas dans le scope de leurs clients habituels, cette originalité leur fera sans doute découvrir un autre univers, rencontrer des profils différents de leurs interlocuteurs habituels.

Comment ? En accomplissant une prestation à titre gracieux, dans le cadre du mécénat, l’entreprise peut valoriser à la fois le cœur de métier de l’entreprise et le savoir-faire de ses collaborateurs. Elle peut mettre à l’honneur leurs implications à faire aboutir un projet de solidarité.  

La fiscalité du mécénat en nature

Pour rappel, tout mécénat d’entreprise ouvre droit en France à une réduction d’impôt (sur l’IS) égale à 60 % du montant du don, pris dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaire de l’entreprise. A noter qu’une franchise de 20 000€ de don est accordée à toute entreprise avant de prendre en compte le plafond des 0,5% du CA (PLF 2020), et ce, pour inciter les PME et TPE à s’engager durablement dans le mécénat.

En ce qui concerne le mécénat en nature, il s’agit du prix de revient qui est la référence pour les dons de produits, et du coût de la prestation hors-taxe sur lequel s’opère le calcul du montant de la réduction d’impôt.

Aujourd’hui, Esprit Mécénat vous propose un accompagnement sur-mesure pour mettre en place votre politique de mécénat. En savoir plus sur l’offre ou prendre contact avec Esprit Mécénat (nous contacter) Découvrir les autres formes de mécénat : le mécénat de compétences, le mécénat financier.