Comment remobiliser ses collaborateurs avec le mécénat ?

Le sujet vous intéresse ? Nous organisons un webinaire réservé aux entreprises sur le sujet le 21 septembre prochain, n’hésitez pas à vous inscrire !

Progressivement, les mesures de confinement sont levées et les salariés sont invités à reprendre le travail en présentiel. Cependant, 74 % des travailleurs interrogés ne souhaitent pas revenir dans leur entreprise. Les confinements successifs et le télétravail ont généré chez vos employés de nouvelles habitudes et de nouveaux standards. En effet, 8 salariés sur 10 veulent un mode hybride qui leur permette de télétravailler 1 à 3 jours par semaine. Par conséquent, 68% des DRH prévoient de proposer deux jours de télétravail hebdomadaire à leurs employés. 

Mais ce nouvel idéal s’accompagne d’enjeux managériaux conséquents. Comment mobiliser vos collaborateurs après la crise, et en distanciel ? Et si le mécénat devenait un outil ?   

Mes collaborateurs veulent-ils s’engager ?

Le monde d’après, plus solidaire et responsable ? Carenews présente l’enquête de l’IFOP “Le monde d’après est-il entré dans la vie (et le cœur) des Français ?, elle dévoile la relation des français au monde associatif en 2021. La grande majorité de nos compatriotes admet l’urgence en matière de transition écologique et solidaire. “Et pour répondre à ces enjeux, la majorité d’entre eux (60 %) a engagé de nouvelles actions depuis le premier confinement.

Et ce sont les femmes et les jeunes de moins de 35 ans qui sont en première ligne de ce “monde de demain”. 87 % des français considèrent que les associations sont la clé de voûte du changement sociétal tant attendu. “Investies dans la cause sociale ou environnementale, elles ont un rôle essentiel à jouer dans la construction du monde d’après, en particulier pour les femmes et les jeunes de moins de 35 ans (92 %)”. 

Vos collaborateurs font partie de ces français conscients et engagés ! L’étude « L’engagement des collaborateurs face à la crise sanitaire », réalisée par Supermoon, a mesuré le niveau d’engagement moyen des employés sur une période de six mois, avant et après mars 2020. Aujourd’hui, 54% des salariés se disent engagés, contre 49% avant l’épidémie. Cette même étude pointe aussi une baisse de l’engagement des salariés les plus âgés. Les causes ? Le poids des responsabilités supplémentaires et une surcharge de travail liée à la mise en œuvre du télétravail. Comment capitaliser sur l’engagement de vos juniors et remobiliser vos séniors dans votre entreprise ?

Les entreprises françaises mobilisent-elles assez leurs employés ?

En 2017, le Baromètre RSE Ekodev, “Des enjeux et des hommes-Occurrence”, révèle que seuls 15 % des collaborateurs sont impliqués dans la stratégie RSE de leur entreprise. Pourtant, ils sont 70 % à vouloir l’être davantage. D’une part pour comprendre les besoins et actions de leur entreprise sur le sujet, d’autre part, 33 % voudraient y être formés ! Le sondage Tendances RH  de Deloitte de 2018 estime que 88% des entreprises ont formalisé une politique de QVT mais seules 20 % inscrivent la responsabilité sociale comme priorité dans leur stratégie d’entreprise.

Admical consacre un article à l’engagement des collaborateurs dans le mécénat d’entreprise. Tatiana Heinz, responsable de la recherche et des partenariats internationaux chez Pro Bono Lab, pose la question suivante : Pourquoi donc s’adapter aux envies de ses salariés dans sa stratégie philanthropique?  Les conclusions du sondage Tendances RH 2021 de Deloitte nous apportent une piste. « La crise a remis en question le contrat social entre employeur et salariés sur les questions de bien-être. Afin de renforcer encore ces efforts, il est nécessaire de trouver des moyens d’agir, d’utiliser et partager l’information, dans l’optique de faire des progrès mesurables dans ces différents domaines.” 

Tatiana Heinz dégage plusieurs arguments en faveur de l’utilisation du mécénat comme outil de mobilisation de ses collaborateurs. La mobilisation de vos employés dans votre politique mécénat favorise leur bien-être au travail, le développement de la fierté d’appartenance… Plus que jamais, une politique d’engagement est un atout pour recruter et fidéliser les collaborateurs. Le mécénat est un excellent moyen de faire de vos salariés les ambassadeurs de votre entreprise comme des projets soutenus. 

Le mécénat est-il une composante de votre démarche QVT ?

Entre 60 à 70 % des salariés estime qu’un retour au bureau est nécessaire pour la cohésion d’équipe. Pourtant, la crise sanitaire a bouleversé les habitudes et notre organisation au travail. Vous cherchez à redonner du sens au travail, à renforcer le sentiment d’appartenance de vos équipes, et replacer la relation humaine au cœur de l’entreprise. Ces enjeux s’inscrivent dans une démarche de QVT. De quoi s’agit-il ?

Définition
Les 6 dimensions de la QVT selon l’ARACT

En juin 2013, l’Accord National Interprofessionnel sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail (ANI) définit la qualité de vie au travail comme « les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises » […] « La notion de qualité de vie au travail renvoie à des éléments multiples, relatifs en partie à chacun des salariés mais également étroitement liés à des éléments objectifs qui structurent l’entreprise.

Elle peut se concevoir comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement. Il englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué. Ainsi conçue, la qualité de vie au travail désigne et regroupe les dispositions récurrentes abordant notamment les modalités de mise en œuvre de l’organisation du travail permettant de concilier les modalités de l’amélioration des conditions de travail et de vie pour les salariés et la performance collective de l’entreprise. » […]

« Sa définition, sa conduite et son évaluation sont des enjeux qui doivent être placés au cœur du développement du dialogue social. Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte ».

Donner rend heureux ?
Heureux comme Crésus ? Leçons inattendues de l’économie du bonheur, Michaël Mangot, 2017

Expert de la finance comportementale, L’économiste Mickaël Mangot explique dans un article consacré aux effets du don sur la psyché humaine, que ce dernier procure au donateur un immense bonheur. Il renforce l’estime de soi, le sentiment d’autonomie et d’impact positif. Alors, peut-on affirmer que mécènes et bénévoles seraient plus heureux que la moyenne ? 

Qu’en est-il des collaborateurs d’une entreprise mécène ? L’étude de 2018 sur l’engagement des employés en France de Korn Ferry confirme cette tendance. En effet, permettre à vos employés de s’engager au travail vous inscrit dans un cercle vertueux. Vous créez de la fierté corporative. 90% des salariés impliqués dans l’engagement de leur entreprise en sont fiers, contre 66 % des salariés à qui l’on ne propose aucune initiative. Une entreprise mécène qui implique ses collaborateurs favorise leur épanouissement (80 % contre 62 %), leur adhésion à vos valeurs et à votre culture. (81 % contre 58 %). Enfin, 83 % des employés engagés dans une initiative de leur entreprise recommandent leur employeur. 73 % des actifs sont déçus que leur entreprise ne leur propose pas de s’engager.

Aller plus loin … 

Le sujet vous intéresse ? N’hésitez pas à nous rejoindre le  21 septembre pour l’atelier “Fédérer mes collaborateurs grâce au mécénat”. En 45min, apprenez à mobiliser vos collaborateurs avec VOTRE démarche mécénat.

We by Esprit Mécénat vous offre une solution de mécénat clé en main : outil de match vous proposant des projets qui vous correspondent, outil de suivi de la relation mécénat (conventions de mécénat, reçus fiscaux, …), outil de pilotage (chiffres-clé, communication, …) et accompagnement en montée en connaissances et compétences. M’inscrire sur la plateforme.